Le vent de la révolte peut tourner

Publié le par tutti 49

février 23rd, 2011 - Patricia Fliedel - Coopol "Si la gauche veut des idées"

 

Les évènements s’accélèrent, chaque jour des peuples se révoltent, se battent contre des dictateurs à qui on déroulait il y a encore peu le tapis rouge. Les peuples du monde arabe montrent l’exemple qu’il n ‘y a pas de fatalité, que la démocratie est possible même si elle n’est jamais acquise.

De nombreuses questions devraient surgir chez nos dirigeants, qui n’agissent qu’en fonction de la realpolitik, des critères économiques tyranniques et ruineuses pour les plus fragiles. Un hebdomadaire titre « 750 euros par mois ! Qui pouvait l’imaginer ? » Des hommes politiques enfermés dans leur bulle, déconnectés du monde réel, peuvent sortir ce genre d’ ineptie: « Un point supplémentaire de TVA, ça se voit à peine. Il faut y réfléchir. » (JF.Copé).  

Les révoltes des peuples arabes destabilisent les certitudes. Sarkozy et d’autres responsables doivent commencer à réfléchir sur les évènements qui se bousculent. L’on ne peut indéfiniment abuser des peuples. Le vent de la révolte peut tourner, même s’il ne peut y avoir de comparaison entre les pays du Maghreb et l’occident. D’autres formes de dictatures sont à tomber comme celle de la finance sur l’économie; les salaires qui ne progressent plus alors que les prix continuent de monter, et toujours le sacrifice du travailleur pour de meilleurs rendements. Les hommes et femmes du monde politico-financier qui bénéficient souvent des largesses de la République, devraient se méfier d’un retour de bâton. L’on ne peut impunément mépriser l’humain et sa dignité, que ce soit là-bas ou chez nous.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article