Sondages S. Royal

Publié le par tutti 49

Où en est Ségolène Royal ?

Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, un quart des Français serait prêt à voter pour Ségolène Royal si celle-ci était candidate à l'élection présidentielle de 2012.

 
Et ainsi les Français sont-ils volages. Les socialistes comme les autres. En 2006, avant les primaires du PS, Ségolène Royal était favorite, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius n'étaient que des outsiders. La situation est aujourd'hui totalement inversée. Pas pour Laurent Fabius qui semble bien avoir renoncé à ses ambitions élyséennes. DSK et Ségolène Royal, en revanche, ont dessiné à eux deux une formidable illustration du principe des vases communicants. L'un n'a cessé de grimper dans les sondages depuis 2007, quand l'autre, moins médiatisée, s'est lentement effacée. 

Mais l'aura de l'ancienne candidate à l'élection présidentielle est-il aussi bas que le prétend la rumeur ? Difficile à dire. Il y a bien quelques indices qui laisseraient penser que la voix Royal n'a plus autant de portée qu'en 2007. Preuve en est son déplacement de la semaine dernière aux Antilles, médiatiquement délaissé, tandis que Dominique Strauss-Kahn posait son pied présidentiable en France et agitait le monde politico-médiatique. 

Comme en 2007

Pourtant, Ségolène Royal est bien présente. Preuve en est un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche selon lequel 25% des personnes interrogées estiment « probable » de voter pour la socialiste lors de la prochaine élection présidentielle si celle-ci est candidate. A contrario, 74% des Français juge « peu probable » l'hypothèse qu'ils puissent puissent glisser dans l'urne un bulletin frappé du nom de Ségolène Royal.

Pour le JDD, cette enquête révèle que « Royal ne convainc plus ». Comme si la présidente de la région Poitou-Charentes avait vu son aura se réduire depuis 2007. Autrefois populaire, Ségolène Royal ne serait plus que l'ombre d'elle même, simplement capable de séduire quelques miettes, des irréductibles supporters qui la soutiendront malgré tout.

« Je fais bien mon travail, c’est tout »

L'enquête Ifop est pourtant loin d'être négative pour l'ancienne candidate socialiste. Un quart des Français serait prêt à voter pour elle en 2012. Lors du premier tour de la dernière élection présidentielle, Ségolène Royal n'avait guère fait mieux, recueillant 25,87% des suffrages exprimés. Pour rappel, en 2002, Lionel Jospin avait obtenu 16,18% des voix. 

Le pouvoir de séduction de Ségolène Royal n'aurait-il pas totalement disparu ? La réponse est loin d'être évidente. Comme le rappelle LePoint.fr, en février 2007, 44% des Français jugeait « probable » de voter pour elle à l'élection présidentielle. Rapporté au sondage paru aujourd'hui dans Le Journal du Dimanche, ce chiffre témoignerait bien d'un effritement de la popularité de la socialiste. Cette dernière n'en aura cure, au moins en apparence. « Je ne me laisse absolument ni instrumentaliser, ni fragiliser par les sondages. Je fais bien mon travail, c’est tout », assurait-elle la semaine dernière aux journalistes l'accompagnant en Guadeloupe. 

Publié dans Sondages

Commenter cet article