Quand le peuple se sent lâché...

Publié le par tutti 49

Chronique d'abonnés par joelle koenig, enseignante en anglais

Quand le peuple se sent « lâché »…

Nous sommes entrés ces derniers temps en campagne électorale pour l’élection présidentielle de 2012.

Les médias ont sorti l’artillerie lourde pour convaincre les Français que Dominique Strauss Kahn était le sauveur suprême, le seul capable de battre Nicolas Sarkozy…

J’ai même entendu sur le Post.fr quelqu'un proposer que les socialistes renoncent aux primaires...

Oubliés les autres candidats du parti socialiste, Vals, Aubry, Montebourg, Hollande… Je dois en oublier. Royal, on n’en parle même pas, elle n’existe plus. Un chroniqueur du monde disait il y a 2 jours qu’elle était «en bout de course » 

L’autre candidate qui fait beaucoup parler, sans avoir à squatter les médias, dirais-je, est Marine Le Pen. Elle monte dans les sondages. Les uns s’inquiètent, ses supporters se réjouissent. On parle d’un 21 avril 2002, d’un 21 avril 2002 à l’envers et… etc. On fait des calculs tous azimuth. Elle serait à 20 %, ai-je lu. Certains poteurs estiment que l’on a abandonné le peuple, que les socialistes ont abandonné le peuple. Ils n’ont pas tort.

 

Quand le peuple s’est-il senti abandonné ?

On n'a jamais vraiment réfléchi aux causes du 21 avril 2002. Jospin éliminé au 1er tour. Chirac/Le Pen au 2e tour.  Le choc. Que s’est-il donc passé ? On a un peu dit à l’époque que les socialistes n’avaient pas été à la hauteur sur la sécurité. Vous trouvez que Sarkozy est à la hauteur sur la sécurité ? Il fait monter la tension par rapport à l’Islam et à l’immigration, et il aggrave les choses. Les émeutes de 2005 dans les banlieues ne sont pas si loin.

Le peuple a besoin qu’on s’occupe de lui. En 2002, il s’est senti «lâché ». Le ministre des Finances de l’époque, Dominique Strauss Kahn a été à l’initiative d’un certain nombre de privatisations des services publics, EDF, notamment, qui, à l’époque était un modèle de réussite. Il est aujourd'hui devenu ringard, en France, d’avoir des services publics aux mains de l’État. On privatise la poste. On a lâché l’éducation. Tout a commencé avec Jospin/Strauss Kahn.

En Chine, les services publics sont sous le contrôle du gouvernement et ça marche. Il est donc toujours possible pour les gouvernements de faire fonctionner efficacement les services publics. L’éducation en tout cas, en Chine, est à la hauteur. Je me demande parfois, si, en France, on pourrait arriver à faire comme David Cameron, au Royaume-Uni : 14 000 livres de frais d’inscription à l’Université ? Autant dire qu’on en interdit l’accès au peuple.

Croyez-vous vraiment que le peuple se sente représenté par Strauss Kahn ? Non. L’Extrême droite s’occupe de lui, une bonne partie s’apprête à voter pour l’Extrême Droite, comme il le fait toujours quand il se sent lâché, en France et dans les autres pays européens.

Mon grand-père était ouvrier verrier, un CGTiste de la première heure. L’Extrême droite n’a jamais apporté de solutions aux problèmes des peuples, j’ai cependant vu, autour de moi, les votes communistes passer directement au Front National. Et je voyais récemment que les militants du Front National de la CGT lui posent problème…

Au train où vont les choses, si rien ne change dans l’offre de campagne, le Front National fera un meilleur score qu‘en avril 2002. Il n’est pas trop tard pour faire des propositions offensives qui font justice au peuple, qui mettent fin à cette scandaleuse montée des inégalités, qui cessent de nationaliser les pertes et les déficits et de privatiser les profits.

Et les femmes ? Comme le faisait remarquer une commentatrice du monde.fr, en France on propose aux  femmes des rôles de seconde zone. Alors que Strauss Kahn a juré, à  plusieurs reprises ses grands dieux qu’il ne pensait qu’au FMI, son épouse, Anne Sinclair fait savoir qu‘elle ne souhaite pas que son mari renouvelle son mandat au FMI….. On se moque de nous. Les Françaises ont été les dernières à avoir le droit de vote en 1944, serons-nous les dernières à avoir une femme aux responsabilités ? Le dernier remaniement ministériel vient encore de remplacer une femme par un homme.... Ségolène Royal a obtenu 47 % des suffrages en 2007, elle a fait avancer un certain d’idées novatrices. Ce n’est pas le peuple qui les a refusées.

Publié dans Société

Commenter cet article