PS – Haro sur les primaires: le danger Royal

Publié le par tutti 49

L'information déjantée, au Kärcher, et la liberté d'expression dans sa quintessence
Publié le 2 mars 2011 parAllain Jules
C’est l’hallali !

Alors que Martine Aubry garde un silence complice face aux tentatives morbides d’une violation pour la votation future aux primaires, les médias à la solde du pouvoir appuyant  le trait et le triturant honteusement, un hold-up électoral se prépare encore une fois contre Ségolène Royal. Tel le Politburo, les apparatchiks de Solférino et leurs affidés lancent insidieusement des boules puantes déclinées en « besoin de cohésion ». Que nenni !

 

Par ce prétexte fallacieux de la cohésion à gauche, soit disant « front Républicain », certains veulent préempter le vote des sympathisants, en galvaudant les règles établies depuis des lustres. C’est un déni démocratique. Ils souhaitent donc un plébiscite, une nomination, une proclamation dictée par les….sondages. Et pourtant, récemment, le Sénat a épinglé les méthodes frauduleuses de ces instituts qui font, aujourd’hui plus qu’hier, la pluie et le beau temps. Conscients qu’ils ne peuvent plus frauder comme par le passé, ils usent maintenant de subterfuges pour tenter éliminer, de facto, Ségolène Royal. Cette fois-ci, ils ne passeront pas !

 

« Front républicain »…mon oeil ! Or, ce sont les mêmes qui demandent aujourd’hui de faire l’union, qui avaient refusé de s’aligner derrière celle qui avait, en 2006, battu à plate couture, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius.  S’habiller d’oripeaux élogieux, faire croire qu’on est pétri de bonne volonté est l’ultime syncrétisme  pour confisquer le choix militant. Chacun sait d’ailleurs qu’il n’y qu’une seule personne, par sa proximité avec les militants, le peuple, la plèbe, est imbattable pour ces primaires: Ségolène Royal. Elle donne des sueurs froides au pouvoir ami des sondeurs…

 

Il est temps, plus que grand temps, de dire non. Nous avons besoin de la « France métissée » prônée par Ségolène Royal, celle qui pourra enfin faire sortir la France de ce marasme. Celle qui peut redorer le blason d’une France sans imagination, vilipendée, affaiblie et complètement aux antipodes de l’évolution du monde actuel.  Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir dit le dicton. Comment ces apparatchiks de Solférino qui nous doivent tout, en réalité, tentent de nous violer et voler ?

No pasaran !


Publié dans Primaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Castéran Bruno 02/03/2011 11:11



Si ce déni de démocratie à lieu, c'est la fin du PS. Il implosera de facto et nous perdrons la présidentielle, en core une fois, à cause des mamouths manipulateurs du parti qui cette fois-ci
risquent sérieusement d'y laisser des plumes à vie.



tutti 49 02/03/2011 14:04



On aurait souhaité qu'ils perdent toutes leurs plumes en 2006/2007. Comme nuisances il ne pouvait y avoir pire !...


Eliane