La Françafric......

Publié le par tutti 49

Lundi 13 juin 2011 1 13 /06 /Juin /2011 20:46


Sarkozy/Ferry dernière affaire en date de la Françafric !

 

sarko_officielle-1-.jpgNouvelle affaire, on n’arrive plus à les compter … Peut-on demander à l’Elysée d’aller un peu moins vite ? C’est vrai ça, le rythme des affaires autour du pouvoir est tel qu’on a de plus en plus de mal à suivre …

 La dernière en date éclabousse un ancien ministre Luc Ferry et le Premier ministre de Nicolas Sarkozy, François Fillon.

 

 Résumé de l’affaire :

 Si on comprend bien, Luc Ferry était payé par l’université Paris-Diderot pour des cours de philosophie. Mais l’ancien ministre ne donnait pas ces cours, car il aidait le Premier ministre. L’université, qui ne voulait plus payer, 4500 euros par mois, un professeur à ne rien faire, rappellera à l’ordre à trois reprises Luc Ferry.

 

 Mais le pauvre Ferry se défend aujourd’hui d’avoir mal fait. Après tout il ne savait pas que comme il était payé par l’université il devait travailler pour elle ! C’est bien connu : qui travaille en France pour son employeur ? Moi je ne connais personne qui travaille pour l‘employeur… on est payé par l’entreprise ou la fonction publique et après chacun fait ce qu’il veut et va aider qui il veut … C’est clair ! Pauvre Luc Ferry, c’est vraiment injuste de s’en prendre à lui … il ne savait pas !

 

 Bon mais le Premier ministre qui est un chic type, va régler tout ça … François Fillon, va rembourser l’université avec l’argent public ! C’est facile ça … hop et je prends dans la caisse … qui va me dire quelque chose ? Et après tout puisque c’est l’argent à tous, c’est aussi à moi ! C’est normal ça …

 

 On vit une époque formidable …

 

Le pouvoir en place a décidé pour faire des économies budgétaires de faire subir une véritable saignée à l’éducation nationale : sur les 31 638 suppressions de postes prévues dans la fonction publique d’état, 16000 le seront dans la seule Education nationale…

C’était donc 16000 + 1 puisqu’il fallait aussi retirer Luc Ferry affecté au service du Premier ministre.

 

La candidate socialiste Ségolène Royal n'a pas souhaité s'en prendre directement au ministre mais au système de cette Françafric en déclarant dimanche sur Canal + : « il faut de la décence, il faut que la République retrouve ses règles morales, ses droits et ses devoirs pour tout le monde … je propose que des principes tout simple d’égalité devant les droits et les devoirs, d’honnêteté, d’exemplarité pour ceux qui nous gouvernent reviennent au cœur du pacte républicain. »

Elle a toutefois conseillé à Luc Ferry de « rembourser sur ses propres deniers les cours qu’il n’a pas fait. » Une parole de bon sens !

 

Mais Ségolène Royal, femme de conviction, est sans doute un peu loin de ce petit monde du tout permis ! C'est une autre culture ...

 

Philippe Allard

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article