L'imposture Aubry/DSK

Publié le par tutti 49

Publié par
che64

Le post - 24/02/2011 à 05h29 - mis à jour le 24/02/2011 à 08h35

 

Depuis le Congrès de Reims, (dont je ne relaterai pas ici les turpitudes, mais dont j’invite ceux qui les ignorent à les consulter ici), c’est un Parti Socialiste artificiel qui incarne l’opposition à Nicolas SARKOZY et à sa politique. Un appareil dont les rouages sont bloqués par les prothèses que ses « reconstructeurs » lui ont greffées. Tout ce gâchis, qui puise son origine dans la désignation en 2006 de Ségolène ROYAL, comme candidate, n’est en réalité entretenu que pour mieux continuer à lui faire obstruction. C’est navrant, affligeant et surtout mortifère.

A quelques encablures des Présidentielles, et alors que la nouvelle Direction a accepté le principe de primaires ouvertes, comme pour se faire pardonner auprès de 50% et peut-être un peu plus des militants, les fâcheux soupçons de tricheries qui l’entachent, rien n’a vraiment changé. L’obsessionnel dessein étant de nuire à Ségolène, et peu importe le reste. C’est vrai que le reste est quantité négligeable. Il ne s’agit que de peuple Français qui risque une nouvelle fois de payer l’inconséquence des « sages socialistes », capables de nous rejouer la partition de 2002, plutôt que d’accepter de voir Ségolène ROYAL un jour présider aux destinées du pays.

 

Leur tactique s’est affinée. Même si ici où là, quelques phrases assassines ciblent encore l’ex candidate, ils ont choisi de la jouer discrets et stratégiques. Mais plutôt que de noircir ce billet de mes supputations (partisanes ?), je préfère qu’ensemble nous décortiquions la dernière intervention de la Première Secrétaire, hier matin au micro de J.J Bourdin, sur Bfmtv. Certains moments sont particulièrement révélateurs de l’imposture qui se prépare.

 

Quand Martine Aubry, avec justesse, fait étalage des problèmes que traverse la France et constate que la préoccupation de SARKOZY c’est la suppression de l’impôt sur la fortune, elle a des accents de sincérité, pourtant que pense DSK, de cet impôt, il est à 100 000 lieues de l’avis de Martine.

Petit moment révélateur là encore quand Bourdin rappelle que Ségolène demande une commission d’enquête sur la vente d’armes à KADHAFI. Ecoutez avec quel empressement Martine précise «  Je crois qu’il n’y a pas eu de suite à cela ». Comprendre Ségolène n’est pas prise au sérieux. Même si elle admettra que « Ségolène à raison ». Cette réponse n’est pas anodine dans sa forme. Le « Ségolène à raison » suffisait, mais cela lui aurait donné bien trop d’importance.

 

Pour le reste de l’interview, si l’ombre de DSK ne planait pas aussi lourdement sur Martine Aubry, je penserais qu’effectivement, elle ferait une bonne candidate. Seulement voilà, le hautain Dominique Strauss Khan, épaulé par le daignant Fabius, viennent obscurcir son image.

La manœuvre est assez claire aujourd’hui. La candidature de DSK, est plus que probable. Celle de Royal est acquise. Attendu que le premier sera le candidat de l’appareil, les tractations ont déjà commencé en coulisses pour l’attribution des postes ministériels et des perchoirs aux Assemblées.

Là commence l’imposture DSK/AUBRY. On connaît parfaitement les positions de Strauss Kahn sur les retraites, sur la résolution de la dette publique, sur la fiscalité et notamment, j’y reviens l’impôt sur la fortune. Et donc le vibrant discours social qu’entonne Martine Aubry se perdra dans les tunnels obscurs du maelstrom politico financier que servira DSK.

 

Au moment où la politique exercée sans partage nourrit partout l’exaspération, un candidat d’appareil, posé par une coalition médiatiquo politico financière, n’a aucun sens, sauf à tenter de sauvegarder un modèle de société, pré carré de quelques élites. Mais les leçons venues de Méditerranée réveillent les consciences et rend stériles toutes ces manipulations.

L’imposture du socialisme d’appareil, c’est de poursuivre non pas le plus grand bien, mais le moindre mal. Il faut dépasser le PS, faisons le aux côtés de Ségolène ROYAL.

Rejoignez Désirs d'avenir

Che64

Che64000 Sur TWITTER

 

Publié dans FMI-DSK

Commenter cet article